En cette année 2019, j’aimerai apporter une dimension plus personnel à mon blog. Moins de SEO, de webanalyse, de scripts, un peu plus de Bilkher. Pour cette raison, je vais régulièrement partager avec vous le feedback de certaines expériences de vie qui participent à mon épanouissement professionnel et à mon développement personnel. Pour débuter cette série, je vais vous parler de l’aventure folle à laquelle j’ai participé en décembre 2018 : les championnats du monde de Lecture Rapide et de Mind Mapping avec l’équipe de France à Guangzhou (Canton) en Chine. Teaser : Ce fut une semaine extrêmement riche en émotions, en péripéties et en rencontres diverses.

Qu’est ce qui m’a amené à intégrer l’équipe de France ?

Discipline aussi méconnu que questionné, la lecture rapide est venu à moi en juin 2018. Etant de nature curieuse et assoiffé de connaissances, je souhaitais augmenter ma vitesse lecture, dans l’objectif d’apprendre plus sur les sujets qui me passionnent (webmarketing, histoire, développement personnel). Je souhaitais également enfin m’attaquer à ma bibliothèque qui me toise dédaigneusement.

Ce que je m’imaginais après la lecture rapide

J’ai recherché sur internet une formation permettant d’atteindre mes objectifs, et après des heures de recherche, je suis tombé sur le programme e-learning Booster d’Excellence qui promet de lire un livre de 200 pages en 1h après entrainements. Interloqué et sceptique par cette promesse, j’ai suis décidé d’investir les 499€ qui me permettraient d’atteindre mon but. Après quelques semaines de pratiques, j’ai pu considérablement augmenté ma vitesse de lecture et de compréhension : je suis passé de 20 pages par heure à 30 par demi-heure. J’arrive maintenant à lire 1 à 2 livres de 200 – 300 pages en 1 semaine. Je suis content de la progression, mais pas encore satisfait de mes nouveaux pouvoirs. J’ai donc décidé de participer à la formation physique de ce programme au mois de novembre (soit 5 mois après avoir débuté le programme e-learning). A cette occasion, j’ai rencontré les membres de l’équipe de France qui se préparaient pour le championnat de décembre 2018 qui se déroulaient en Chine. Je leur ai fait part de mon évolution, de mon ressenti et demandé des conseils pour accroitre ma vitesse de lecture ainsi que ma compréhension. Un des membres, Hakim, m’a d’ailleurs invité à un des ateliers d’entrainements qu’il anime régulièrement.

Après cette formation, j’ai réussi à doubler mes performances : environ 80 pages / demi heure, avec un taux de compréhension à la hausse. A moi le savoir ! Quelques jours plus tard, Bakari, un membre de l’équipe de France me contacte pour m’informer d’un désistement, et me propose d’intégrer la Team France pour l’aventure chinoise, 10 jours avant le grand départ en empire du milieu. La nouvelle était aussi bonne qu’imprévue : à l’échelle française, j’ai visiblement le niveau pour participer aux championnats du monde de lecture rapide ! Ni une ni deux, j’ai accepté l’offre, et décidé de m’entrainer sérieusement en vue des championnats du monde. Je me suis montré plus assidu aux ateliers de Hakim, et je me suis imposé un défi : 1 livre / jour jusqu’au départ, soit 10 livres au total.

Ma réaction lors de ma sélection

Je savais que j’y allais pour perdre, mais qu’importe, côtoyer l’équipe de France pendant 1 semaine, ainsi que découvrir des techniques utilisés par d’autres nations, ne pourraient qu’être bénéfiques pour moi et m’aider dans ma progression constante, et qui sait, en apprendre sur moi même … Certains appellent ça le hasard, d’autres le champ quantique. Pour moi, c’est l’appel destin. C’est parti pour la Chine !

Départ de Paris – Arrivée à Hong Kong

11 décembre 2018 : dans le Bus qui nous a conduit à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, je croise Hakim, l’animateur des ateliers de lecture rapide, membre de l’équipe de France. Je lui ai posé la question qui me brulait les lèvres depuis quelques jours : pourquoi m’avoir sélectionné moi, Bilkher DIAKHATE, débutant en lecture rapide, pour les championnats du monde ? Il me répond une phrase aussi étrange qu’inattendue : le champ quantique… Je tenterai ma chance plus tard avec d’autres moins mystérieuses.

Arrivé à l’aéroport, j’ai pu faire la connaissance de la majorité des membres de l’équipe de France : Fatima Zohra, Nadia, Kamel, Ibtissam, Awatif, Alexis, Cyril (qui a failli raté son avion d’ailleurs suite à un soucis de TGV). L’ensemble du groupe m’a tout de suite fait très bonne impression, comme si je pouvais palper des 2 mains leur extreme bienveillance. Ce grand saut vers l’inconnu avec des personnes qui me sont absolument étrangères s’annonce … Fou.

Après avoir passé les formalités d’enregistrement, nous nous envolâmes à bord de Air China pour Hong Kong via Shanghai, marquant le lancement officiel nos aventures asiatiques. 11h, 5 films en VO (rien de mieux pour apprendre une langue étrangère, merci Netflix), des discussions divers et variés, une nuit de 1h30 et des jambes en compotes plus tard (difficile de caser confortablement 1m30 de jambes), nous arrivons à Shanghai pour le transfert vers Hong Kong via Cathay Airlines. Nous avons pu expérimenter le zèle sérieux des douanes chinoises, puisque les 2h30 de transfert n’ont pas suffit pour faire embarquer les 15 membres de la délégation dans le second avion. Résultat : la moitié de l’équipe a eu droit à cinq heures d’escale supplémentaire avant d’arriver à Hong Kong ! 4h plus tard, nous sommes arrivés à HK. Le plongeon dans le lit m’a fait un bien fou … Ou pas.

C’est le lit qui est trop petit ou mes jambes qui sont trop longues ?

Vue sur la baie de Hong Kong

Vue sur la baie de Hong Kong depuis notre chambre d’hôtel

Nous sommes restés deux jours à Hong Kong. Le temps de faire un peu de tourisme et surtout d’apprendre à mieux se connaitre . Nous avons notamment pris le temps de visiter Victoria Peak, l’un des plus beaux panoramas de Hong Kong. Nous sommes également essayés à la gastronomie locale, et aux balades à Hong Kong by night.

Victoria Peak Hong Kong

La Team France de Lecture Rapide à Victoria Peak … Bon il n’y a pas tout le monde c’est vrai

Temple Hong Kong

Guangzhou (Canton) et championnats du monde

Le samedi 15 décembre, nous nous sommes donnés rdv à la gare de Hong Kong afin de prendre le train pour Guangzhou, situé à 120km. Dans le train, le champion de France Cyril Maitre a eu l’extrême gentillesse de me donner quelques conseils pour l’épreuve de mindmapping. J’ai donc créé ma première carte mentale … La veille des épreuves mondiaux :-).

Arrivé en Chine, nous avons décidé de changer nos plans d’hébergement. Au lieu d’aller dans l’hôtel bon marché situé au centre de Canton que nous avions réservé, nous avons migré vers l’hôtel Hilton où se tenait les épreuves. Sans doute la meilleure décision prise pendant notre séjour chinois, tant la communication était compliquée. A titre d’exemple, il a fallu 40 minutes pour confirmer la réservation … D’une seule chambre, sachant que le checking de 8 autres chambres devait être fait. Nous avons senti que cette barrière linguistique pourrait être un gros frein pour le timing des prochains jours. Et de vous à moi, nous n’étions pas prêts à expérimenter un Pekin Express surprise.

Après quelques péripéties, nous sommes donc arrivés au Hilton, où tout à été beaucoup plus simple. Toutes les conditions sont enfin réunies pour débuter les championnats du monde, par lesquels je suis passé par toutes sortes de sentiments :-).